Accueil » Actualités » Démocratie relative au CSE UES Régions

Démocratie relative au CSE UES Régions

Comment appelez-vous un pays où le vote des électeurs n’est pas respecté ou est manipulé ? En général, on parle de république bananière …. Et bien ce jeudi 24 septembre avait lieu la réunion mensuelle du CSE. Une vingtaine de points à l’ordre, dont un sur le recours à la visioconférence pour les réunions du CSE jusqu’à la fin de l’année. 

La direction lance les échanges. La CGT fait remarquer, une fois encore, que la direction ne met à la disposition des élus (sauf de rares exceptions) aucun moyen comme ordinateurs, webcam, clef 4G et que ça dure depuis des mois. Sentant un certain agacement des élus, la direction fait un tour de table individuel en pleine réunion afin de connaître les besoins de chaque élu. 6 mois plus tard tout de même… 

Vient ensuite le fameux moment de la consultation. 14 votants. 7 POUR. 2 CONTRE. 5 ABSTENTIONS. Moment de flottement côté direction qui ne s’attendait pas à une telle issue, et qui surtout ne peut pas mettre en œuvre son projet n’ayant pas de majorité. Pas très grave pour cette direction qui annonce sereinement : on va faire une pause pour le repas, et on votera à nouveau à la reprise pour que vous confirmiez votre vote*. Et afin de n’influencer personne, de rajouter : si jamais il n’y a pas une majorité de OUI, on fera le prochain CSE pour tout le monde (23 personnes en tout, élus et direction) en présentiel (et qu’importe si le groupe interdit les réunions de plus de 10 personnes dans son protocole sanitaire). En clair, votre vote ne nous convenant pas, on va en faire un autre. Même les hommes politiques n’y avaient pas pensé (ou osé). 

Second acte : retour de la pause déjeuner, question de la CGT : pouvez vous nous citer l’article du code du travail qui vous permet de faire un vote sur un point où le vote a déjà eu lieu ? Réponse courageuse de la direction : et vous, citez nous un article qui nous l’interdit. Effectivement le législateur n’avait pas imaginé qu’on pouvait voter plusieurs fois sur une même question lors d’une même réunion. Là encore les hommes politiques n’y avaient pas pensé non plus … Pas assez d’audace sans doute ! 

En tout logique, une fois le vote intervenu et si l’avis ne convenait pas à la direction, elle devait représenter le point à l’ordre du jour d’une future réunion pour obtenir un nouvel avis des élis lors d’une nouvelle information / consultation. Mais pourquoi s’encombrer de ce type de détail pour une direction si irrespectueuse des représentants des salariés…

*jamais la direction n’a procédé à un second vote sur un même point lors d’une même réunion depuis près de 20 ans et la mise en place des représentants du personnel sur l’UES Régions, soit plus de 300 réunions. 

Le reste de l’actualité du mois notamment les objectifs de la FDV, les rémunérations des personnels des antennes, les compteurs RTT ou la suite des mesures en lien avec la crise sanitaire, est à retrouver dans « Le Bulletin » envoyé ce lundi 28 septembre sur vos boîtes mails pro.

À propos LL CGTNRJ2

LL CGTNRJ2
Délégué syndical CGT NRJ Régions

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copie interdite