Accueil » Actualités » Reprise de l’activité post COVID dans l’UES Régions : CSE extraordinaire du 6 mai.

Reprise de l’activité post COVID dans l’UES Régions : CSE extraordinaire du 6 mai.

HALLUCINANT !

C’est le mot qui résume le mieux le CSE exceptionnel qui s’est déroulé ce mercredi 6 mai 2020. 

La Direction avait convoqué vos représentants du personnel pour évoquer notamment la reprise du travail post COVID : un dossier complexe impactant plus de 600 salariés des régions. 

Et bien malgré l’importance de ce dossier pour les salariés, la Direction a envoyé les documents à étudier la veille de la réunion à 20h, là où l’usage dans l’entreprise est un délai de 72h et où la loi et l’accord d’entreprise régissant le fonctionnement du CSE parle d’un délai raisonnable pour permettre aux élus d’étudier sereinement ces documents. 

A peine plus de 12h donc pour étudier un plan de reprise complexe, dense avec des mesures sanitaires touchant 600 salariés avec des métiers très différents allant de la force de vente aux animateurs en passant par le back office, les journalistes, et le tout réparti sur plus d’une soixantaine de sites… c’est proprement irrespectueux des salariés, indigne d’une entreprise comme NRJ, bref HALLUCINANT

Mais la Direction n’a pas hésité à dire que le dialogue social était «plutôt meilleur à NRJ qu’ailleurs». Quand on vous dit que ce CSE était HALLUCINANT

Ensuite est venu le temps de la présentation aussi bien à la Régie qu’aux Antennes. Entre les kits sanitaires qui ne sont pas livrés partout, les réponses pleines de « Je ne sais pas encore » ou les idées fumeuses à la RémiBricolTout du type « pour recouvrir votre clavier vous n’aurez qu’à mettre du film alimentaire que vous irez acheter à la supérette » … Oui, oui, nous parlons bien ici de notre entreprise, une multinationale cotée en bourse ! 

La prochaine étape sera sans doute de ramener le papier de toilette de chez vous. HALLUCINANT, on vous le dit !

Et malgré ce manque évident de préparation, les documents envoyés au delà d’un délai simplement correct et ces réponses pleines d’incertitudes, la Direction au bout de 8h de réunion en visio veut que le CSE rende un avis tout de suite pour faire passer son projet et redémarrer coûte que coûte dès le 11 mai. On vous avait prévenu c’est HALLUCINANT

Car oui, il faut faire rentrer le cash tout de suite et qu’importe si les représentants du personnel n’ont pas eu le temps de contacter des salariés pour savoir comment mettre en œuvre le retour dans les locaux dans des conditions sanitaires normales, ou évoquer les situations personnelles qui auraient méritées de recevoir des aménagements ou tout du moins des réponses.

La Direction avait tout loisir de convoquer une réunion pour le lundi 11 mai et ainsi laisser 2 jours à vos représentants du personnel pour prendre le recul de la bonne décision. Mais non !

Et comme si tout cela n’était pas déjà suffisamment HALLUCINANT la Direction a souhaité ne pas respecter notre opinion. 

Alors que vos élus CGT en responsabilité envers la santé et la sécurité des salariés n’ont pas souhaité prendre part à cette mascarade de vote, la Direction nous a indiqué « ceux qui ne voteront pas, nous considèrerons qu’ils ont voté CONTRE ». HALLUCINANT

Total irrespect du droit des élus à prendre part ou non à un vote.

Résultat, un taux de vote digne des régimes les plus démocratiques : 100%. 

Que la Direction ne s’y trompe pas : ne pas prendre part à un vote  c’est avant tout le droit des élus qui ne s’estiment pas placés en condition de rendre un avis éclairé et mesuré tel que le prévoit la loi. C’était le choix des élus CGT car le CSE n’est pas une chambre d’enregistrement des décisions de la Direction.

Pour cette raison, la CGT forme donc toutes réserves quant aux recours juridiques qu’elle entend entreprendre pour faire respecter le fonctionnement régulier du CSE et les droits des salariés qu’elle représente.

Vous trouverez toutes les infos détaillées de la reprise progressive dans l’UES Régions sur « Le bulletin » envoyé sur vos boîtes mail NRJ Ce 7 mai. Vos élus CGT restent à votre disposition pour toutes problématiques et questions en vue de la reprise.
Prenez soin de vous et de vos proches.

À propos LL CGTNRJ2

LL CGTNRJ2
Délégué syndical CGT NRJ Régions

2 plusieurs commentaires

  1. Le droit de retrait ça existe …

    • CGTNRJ

      le droit de retrait s’utilise dans l’urgence d’un danger grave et imminent. C’est donc une exception et non une règle de fonctionnement pour que l’employeur puisse se dérober quotidiennement à son obligation générale de sécurité… De plus il est litigieux voir inapplicable si son recours reporte le risque de manière identique ou plus grave sur ses collègues. Que l’employeur assume ses obligations.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copie interdite