Accueil » Actualités » Chômage partiel : négociation sur les congés.

Chômage partiel : négociation sur les congés.

En lien avec la crise du COVID 19, le gouvernement a promulgué de nombreuses ordonnances souvent ultra-libérales. L’une d’elles porte sur les congés en période de chômage partiel.

C’est dans ce cadre que la direction d’NRJ a convoqué les organisations syndicales de l’UES Régions pour participer à 2 réunions. La première a eu lieu lundi 6 avril et la seconde et dernière réunion ce vendredi 10 avril pour tenter de trouver un accord sur les prises de congés.

A défaut d’accord, la direction avait une possibilité : décider de poser pour chaque salarié jusqu’à 10 jours RTT d’ici au 31 décembre sans possibilité pour nous de refuser. Les organisations syndicales de l’UES Régions et la direction ont donc cheminé vers une solution de compromis : que le salarié pose 5 jours de repos pendant la période de chômage partiel. (A noter que si le salarié a déjà posé 5 jours de repos durant cette période, il ne lui sera rien demandé de plus).

La position de la CGT reste très claire : le chômage partiel subit par la quasi totalité des salariés de l’UES régions est tout sauf des vacances. Certains sont touchés par le COVID, d’autres se retrouvent confinés seuls et loin de leurs proches.

Aussi au cours de cette négociation, la CGT NRJ a soulevé plusieurs problématiques essentielles :

  • Que la direction prenne ces 5 jours dans l’ordre suivant : d’abord les CP à utiliser avant le 31 mai 2020. A défaut du nombre de jours suffisant, que soit utilisé par ordre de priorité les RTT, les RC Nuit, les RCR, les Recup temps de trajet. Et qu’en tout dernier recours, on prenne dans le quota des congés payés à poser entre juin 2020 et mai 2021.
  • Que la direction ne demande pas le renoncement aux jours de fractionnement.
  • Que la direction ne fasse pas courir cet accord jusqu’à la fin de l’année 2020 comme lui permet la loi.

Ainsi pour la CGT NRJ il est essentiel que les salariés puissent bénéficier des congés 2020/2021 dans leur totalité. Et qu’ils puissent comme chaque année créditer jusqu’à 2 jours de fractionnement (sous réserve des dispositions habituelles du code du travail sur ce point).

Nous attendons désormais le document officiel de la direction concernant ce projet d’accord.

Dernier point : et il dépendra grandement de la date de reprise de l’activité. Si après avoir posé les 5 jours en lien avec cet accord, il vous restait encore des CP à utiliser avant fin mai 2020, plusieurs possibilités seraient à votre disposition. Soit en faire don à des collaborateurs dans le cadre de la loi sur les proches aidant, soit les mettre dans votre PERCO (dans la limite de 5 jours), soit tenter de les poser avant la fin de la période (sous réserve de validation du manager). Si aucune de ces 3 possibilités n’aboutissait et comme la direction ne prolongera pas la date des congés, ils seraient perdus.

Vos élus CGT restent à votre écoute durant cette période. Prenez soin de vous et de vos proches.

À propos LL CGTNRJ2

LL CGTNRJ2
Délégué syndical CGT NRJ Régions

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copie interdite